• Charlotte Lemay

David LaChapelle

Mis à jour : 17 sept. 2020

David LaChapelle est mondialement connu pour ses photos ultra esthétiques de mode et de célébrités aux couleurs flashy. Mais qui savait qu’il avait une grande conscience écolo ? David se serait retiré à Hawaï en 2006 afin de créer une ferme bio. Sa voiture roule à l’huile végétale, sa maison est alimentée par des panneaux solaires, il vit au milieu des arbres fruitiers et des chèvres !

              La Cène, 2003.                 Have you seen me, 1999.           Mort par Hamburger, 2001.


Le déclic pour David est arrivé à Rome face au plafond de la Chapelle Sixtine. Inspiré par cette découverte et aspirant à une nouvelle vie, il réalise en 2007 Déluge. 7 mètres de large, 3 semaines de travail, des dizaines de figurants, préfigurant la fin de l'humanité et peut-être la fin d'une période artistique pour lui.


Déluge, 2007.


David LaChapelle s'est ensuite lié d'amitié avec Paul Watson, membre fondateur de Green Peace et dirigeant de la Sea Shepherd, association destinée à la protection des océans. Jusque à cette rencontre, son nouveau de mode de vie ne s’était pas encore fait sentir dans son travail.

En 2014, il surprend son public avec une collection de paysages industriels étranges et dépeuplés. Ce sont en réalité des maquettes entièrement construites à base d’objets et de matériaux recyclés : des cannettes, des pailles, des boîtes de conserve ou encore des fers à friser.

Landscapes, 2014.


Dans sa série Landscapes, les humains ne font plus partie du tableau. La nature est défigurée par des centrales industrielles. Son travail garde toujours son style cinématographique, mais il y a moins de bling-bling et plus de green. Il se défend toutefois d'être militant, il estime plutôt avoir "un regard sarcastique" sur le monde qui l'entoure. La preuve que tout peut arriver, merci David !

Posts récents

Voir tout