• Charlotte Lemay

NAUSICAA, héroïne écolo

Mis à jour : 24 nov. 2020

"Quand l’homme rompt l’équilibre du monde, la forêt fait d’énormes sacrifices pour rétablir cet équilibre."


Un chef d’œuvre de Miyazaki, datant de 1984. Nausicaa n'a pourtant pas vieilli... une poésie intemporelle sur la planète et l'humain.


L'histoire

Nausicäa est une jeune fille qui vit dans un monde ravagé par une catastrophe écologique. Le monde n'est plus qu'un immense désert sur lequel s'étend une forêt toxique : la fukai. L'atmosphère est devenue empoisonnée. L'océan et les mers sont pollués. Sans masque pour filtrer l'air, l’humain ne peut espérer survivre plus de quelques minutes. Pourtant, des insectes géants peuplent la forêt et se sont acclimatés à leur environnement.

Nausicäa est une jeune héroïne altruiste, pacifiste, alliant innocence et force. Elle a la capacité de comprendre toute forme de vie animale. Elle cherche à comprendre le monde qui l'entoure et à dépasser les peurs de l'homme face à l'inconnu. Elle propose de mieux connaître son environnement, de s'adapter et enfin de vivre en harmonie avec lui. Nausicaa tente de vaincre la violence et la haine des hommes qui l'entourent, détruisant tout par leur comportement.


Le message : une épopée écologique

Sur la guerre et l'incapacité de l'homme à vivre en harmonie avec son environnement.

Nausicaa questionne notre comportement face à la nature.

Doit on la dominer ou protéger son équilibre ?

Par sa nature profonde et son désir d'améliorer la vie de ses semblables, Nausicaa porte en elle tous les espoirs que Miyazaki voudrait voir renaître en chaque homme[1].

Une histoire engagée pour la tolérance et la protection de la planète.

Miyazaki joue sur l'ambivalence des éléments, tantôt présentés comme les méchants ou le danger, l'héroïne au grand cœur va aller au-delà des peurs et prôner une harmonie.


Miyazaki, le maître de l'écologie subtile et poétique

Nausicaa est le deuxième long métrage de Hayao Miyazaki, c'est le film qui lui a permis de monter les studios Ghibli.

Miyazaki ne se considère pas lui-même comme écolo, son rapport à la nature est profondément lié à sa culture japonaise et shintoïste.

Au delà du militantisme écologique comme on l'imagine aujourd'hui, Miyazaki prône une recherche d'équilibre, une harmonie avec les autres êtres vivants et la nature.


"Ce serait si merveilleux de vivre tous ensemble, dans ce monde libéré de poisons et de miasmes… Mais si les hommes de maintenant connaissaient son existence… Ils commenceraient encore à croire qu’ils en sont les maîtres… Ils dévoreraient cette terre naissante et fragile et répéteraient sans cesse les mêmes folies. Dans un millénaire ou peut-être plus, tu grandiras et deviendras plus forte. Et si l’Humanité survit jusque-là et qu’elle apprend la sagesse… Alors nous partirons te retrouver."


[1] https://www.animeka.com/articles/humanite-vu-par-hayao-miyazaki.html

[2] https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/philosopher-avec-miyazaki-44-nausicaa-la-revanche-de-la-nature


Posts récents

Voir tout